• Jean pour A Kiss from UK

8 choses insolites et surprenantes en Grande-Bretagne qui vont vous étonner pendant votre voyage !

Mis à jour : mars 18



Un voyage en Grande-Bretagne, c’est déjà le dépaysement assuré ! Paysages différents de ceux que l’on connait en Europe, pays où l’anglais est la langue officielle et une culture qui par bien des aspects diffère de la nôtre, il ne faut pas longtemps pour ressentir la douce perte des repères que l’on apprécie tant lorsqu’on voyage à l'étranger.


Mais vous trouverez aussi pendant votre séjour en Angleterre, en Ecosse ou au Pays de Galles des choses insolites qui vont vous surprendre durant votre voyage. Entre les particularités des maisons en Grande-Bretagne, certaines spécialités culinaires typiquement britanniques ou la curiosité de certains accents, il n’y a pas que les paysages qui vont vous intriguer !


Je vous présente dans cet article 8 choses insolites qui risquent de vous surprendre en Grande-Bretagne. Découvrez-les avant de partir en voyage !

La redoutable power shower britannique.



Quand j’ai vu pour la première fois le terme power shower dans la description d’un B&B en Angleterre, j’ai imaginé une douche au jet puissant et réconfortant.


J’avais tout faux.


Très répandue en Grande-Bretagne, la power shower permet de chauffer l’eau par le biais d’un système électrique relié à l'arrivée d'eau froide et installé directement dans la cabine de douche. L’incongruité que peut représenter pour nous une telle installation électrique à l’intérieur même d'une zone où l'eau coule à flot ne semble pas effrayer les britanniques. En revanche pas question de mettre une prise ou in interrupteur dans cette pièce là où le monde entier le fait sans crainte. En Grande-Bretagne il vous faudra tirer une vieille ficelle qui tombe du plafond pour allumer la lumière de la salle de bain.


Est-ce que la power shower fonctionne bien?


Bof. Outre la nécessité d’être un expert en escape game pour réussir à faire démarrer la power shower, en terme de puissance on est souvent plus proche d’une miction en pleine crise de prostatite aigue que des chutes du Niagara. De plus l’eau passe sans cesse d’une température polaire à celle où l’on commence à avoir des cloques alors que l’on a à peine touché au thermostat. Une vraie douche écossaise. Vous avez ainsi presque autant de chance d’obtenir la température désirée que de gagner à l’Euromillion et il vous faudra un peu de temps pour vous familiariser avec cet imprévisible et insolite système de douche britannique.


Pas d’inquiétude cependant, malgré les apparences le système est sûr et, après votre douche, vous pourrez passer, comme d’habitude, un agréable lundi au soleil à regarder les magnolias !

Les robinets en Grande-Bretagne ne connaissent pas l'eau tiède .



On reste dans la tuyauterie pour vous parler des robinets en Grande-Bretagne où les mitigeurs tardent à se populariser. En effet, on fonctionne encore beaucoup là-bas avec un système à deux robinets, un dédié à l’eau froide, l’autre à l’eau chaude.


Rien de dramatique, j’ai connu ça enfant et je suis toujours vivant, mais au moment de vous laver les mains il vous faudra alors faire le choix cornélien entre opter pour un lavage qui va vous ébouillanter l’épiderme ou celui qui va provoquer des gerçures. A moins que vous ne réussissiez à jongler habillement entre les deux sources d’eau pour atténuer le choc thermique. Finalement c’est plus pour l’aspect vintage qu’il donne aux salles de bain qu’on appréciera ce système à deux robinets que pour sa praticité.


Quand vous aurez fini de vous creuser la tête pour savoir comment obtenir de l’eau tiède, vous pourrez alors vous pencher sur un l’autre grand mystère des salles de bain d'Angleterre, d'Ecosse et du Pays de Galles : les chasse d’eau à levier qui ne chassent rien…


De la moquette (presque) partout dans les maisons en Grande-Bretagne.



On se demande bien pourquoi les britanniques ont une telle passion pour la moquette ? En Grande-Bretagne, on en trouve dans des endroits où vous n’auriez jamais imaginé en poser.


Pourquoi se simplifier la vie à poser du carrelage ou du parquet qu’on pourrait nettoyer en quelques coups de serpillière alors qu’on peut installer une belle moquette impossible à bien entretenir quotidiennement et qui se tâchera à la moindre erreur d’attention ?


En Grande-Bretagne, on trouve de la moquette sur le sol de nombreux pubs. Ce qui est certes pratiques pour limiter la casse des verres qui pourraient chuter mais reste néanmoins un peu plus contraignant lorsque les divers liquides et les chaussures crottées viennent agresser en permanence le tissu.


Dans certaines maisons britanniques, aucune pièce ou presque n’est épargnée : salle de bain, toilettes, escalier… Parfois même les murs ont droit à leur moquette. La cuisine et le garage semblent être les seules pièces faisant de la résistance.


Si l’on peut comprendre l’intérêt thermique d’avoir autant de moquettes dans les maisons en Grande-Bretagne, les aspects pratiques et hygiéniques m’échappent toujours, moi qui suis allergique aux acariens…


Les prises électriques britanniques.



Si vous ne vous êtes pas renseignés avant, vous allez avoir une drôle de surprise au moment de vouloir recharger votre portable pour votre première nuit en Grande-Bretagne. Les prises britanniques ont en effet une forme unique avec leurs trois ergots rectangulaires. Vous aurez beau essayer toute sorte de combinaisons pour brancher votre appareil sur la prise britannique, ça ne fonctionnera pas, un adaptateur est indispensable. Et il faudra penser à en acheter un avant car rares sont les établissements qui en ont de secours pour les voyageurs distraits.


Autre particularité, chaque prise de courant en Grande-Bretagne est équipée d’un interrupteur. Même s’il vous arrivera au moins une fois d’oublier d’activer l’interrupteur avant de vous rendre compte le lendemain que votre téléphone est resté à 3% de batterie, je trouve que c’est plutôt une excellente particularité en termes de sécurité et d’économie d’énergie.


Bon, je vais quand même vous fais une confidence, il existe une petite astuce toute simple pour brancher un appareil européen sur une prise britannique sans adaptateur. Je vous la dévoile dans cette vidéo :




La Marmite : l'étrange pâte à tartiner britannique que vous allez adorer détester.



Elle trône au petit-déjeuner sur tous les buffets des B&Bs et elle a une place de choix dans les rayons des supermarchés britanniques où il est inconcevable de ne pas en trouver. Pourtant il y a de forte chance que vous n’ayez jamais entendu parler de la Marmite si vous vivez en France, en Belgique ou en Suisse et que vous n’avez jamais voyager en Grande-Bretagne.


La Marmite, c’est un aliment typiquement britannique qui consiste en une pâte à tartiner qu’on peut aussi utiliser diluée dans l’eau bouillante pour en faire une boisson chaude. Curieux. Mais ce n’est pas la seule chose surprenante dans la Marmite.


Car si vous avez imaginé un aliment à base de cacao quand je vous ai dit que la Marmite était une pâte à tartiner, vous avez tout faux. La Marmite est faite à base d’extrait de levure de bière, ce qui lui confère un goût puissant si particulier qu'il en est difficile à décrire et qu’on adore ou qu’on déteste. C’est d’ailleurs devenu le slogan de cette marque fondée en 1902 et elle est la première à s’amuser de sa réputation dans ses publicités.



A noter que sa composition mystérieuse et trop riche en vitamine B1, a poussé certains pays, comme le Danemark, a envisager un temps d'interdire la vente de la Marmite sur son territoire.


Certes, c'est une expérience culinaire très étrange à vivre en Grande-Bretagne mais il faut oser goûter à la Marmite au moins une fois dans sa vie pour se faire un avis ! C'est la seule façon de savoir si vous êtes un lover ou un hater ! Si vous vous sentez l'âme d'un aventurier, vous pouvez en commander ICI.


Voici une petite sélection des meilleures publicités de Marmite qui, elles, sont un vrai régal !






Les maisons en Grande-Bretagne n'ont pas de volets.



Si, comme moi, le moindre rayon de lumière a tendance à vous réveiller, préparez vos mouchoirs car je vais vous annoncer une triste nouvelle : les maisons en Grande-Bretagne n’ont pas de volets. Ou alors très exceptionnellement. A la place, on doit penser à tirer les rideaux ou baisser les stores. Mais bien souvent, ils n’empêchent pas complétement la lumière du petit matin de passer.


L’hiver en Grande-Bretagne, quand le jour se lève à 8h30 et se couche à l’heure du goûter, ce n’est pas réellement un problème. Mais quand approche le solstice d’été et que l’astre brillant pointe son nez vers 4 heures du matin pour vous dire au revoir à 23 heures, ça peut promettre des nuits courtes ou perturbées à ceux qui sont sensibles à la lumière. Votre biorythme va en prendre un coup.


Alors pour celles et ceux qui ont besoin d’obscurité pour bien dormir, pensez peut-être à vous munir d’un masque de sommeil pour votre voyage en Angleterre, en Ecosse ou au Pays de Galles. En même temps cette particularité va vous inciter à profiter de plein de beaux levers de soleil depuis votre chambre !


Pour savoir pourquoi les maisons en Grande-Bretagne n’ont pas de volets, je vous invite à lire cet article très éclairant de French Morning London.


Le casse-tête des serrures britanniques de type night latch.



Vous êtes un adepte du Rubik’s Cube ? Alors les serrures en Grande-Bretagne ne devraient pas vous effrayer. Dans le cas contraire il va falloir se pencher quelques instants sur votre porte afin d’appréhender le système de fermeture connu sous le nom de night latch avant de la claquer.


Car les serrures en Grande-Bretagne sont plus complexes que les nôtres et il ne faut pas seulement une clé pour les faire fonctionner mais aussi une certaines connaissance de ses particularités. Au cœur de cet intriguant système, un petit bouton qu’on trouve à côté de la poignée et qui lui donne un air de casse-tête chinois.


Il a deux positions possibles. Pour l’une, pas de souci, la serrure fonctionne comme partout ailleurs dans le monde et le pêne bouge quand vous tournez la poignée. Comme il n’y a qu’une poignée placée du côté intérieur de la pièce, une fois claquée, la porte sera impossible à ouvrir de l’extérieur sans clé.


C’est dans sa deuxième position que ce bouton devient démoniaque. Car on peut alors choisir de bloquer le pêne en position ouverte ou fermée selon la façon dont celui-ci était positionnée avant d’enclencher ledit bouton. Vous le voyez, même par écrit c’est très difficile de vous expliquer le fonctionnement des serrures britanniques de type night latch alors je vous ai trouvé une petite vidéo pour illustrer tout ça (en anglais) :


Si ce système de fermeture, popularisé par la marque Yale, est très répandu dans les B&B’s et les hôtels en Grande-Bretagne, c’est qu’il permet en cas d’incendie de s’échapper du bâtiment sans avoir à chercher les clés. Dans un usage quotidien, il vous faudra néanmoins un peu de pratique et beaucoup de vérifications avant d’être sûr de pouvoir quitter votre chambre ou votre logement sans risquer d’être bloqué dehors. Le plus sûr étant de toujours prendre les clés avec vous, même si c’est juste pour aller aux toilettes en dehors de la chambre en pleine nuit. Mais une fois maîtrisé, vous trouverez vous aussi que ce système de fermeture de porte en Grande-Bretagne est assurément une belle invention.


En revanche le système night latch est souvent combiné à une autre serrure à clé classique qui va demander un certain art de la coordination pour réussir à ouvrir votre porte sans avoir trop l’air ridicule.


Les multiples accents de Grande-Bretagne.



A l’école, vous aviez bien écouté tous les conseils de votre prof d’anglais, veillé à placer votre langue contre les incisives pour les "the", bien prononcer les "a" et vous évertuer à prendre cet accent dodelinant à chaque lecture de texte.


Puis quelques années plus tard vous vous retrouvez à Liverpool, à Glasgow ou dans la campagne du Yorkshire à demander votre chemin à un local et là, patatras, c’est la catastrophe. Une sueur froide parcourt votre dos, votre visage dévient blême et un léger tremblement secoue votre corps. Ces gens parlent-ils la même langue que celle que vous avez mis tant d'années à essayer d’apprendre ?


Le doute vous envahit car vous n’avez pas compris un traitre mot à ce que votre interlocuteur vous a raconté. Vous allez le faire répéter. Une fois, deux fois. Et puis, dans un sourire poli, vous allez faire mine d’avoir tout saisi avant de prendre le chemin inverse de celui que cet aimable passant à tenter plusieurs fois de vous indiquer.


Est-ce normal de vivre une telle expérience ?


Oui. Car comme en France, en Suisse ou en Belgique, chaque région en Grande-Bretagne a son accent, son phrasé et ses expressions propres. Alors ne paniquez pas si une fois arrivé en Ecosse, en Angleterre ou au Pays de Galles vous n’arrivez pas à comprendre tout ce que l’on vous dit malgré un bon anglais scolaire. Ça fait partie de l’apprentissage et à force de vous confronter à ces différents accents britanniques, vous allez finir par vous familiariser avec ceux-ci. Même si quelques-uns resteront pour toujours des mystères impénétrables…


Si vous voulez découvrir un petit panel des accents britanniques, je vous invite à regarder cette excellente vidéo de Katia Kvinge, une actrice britannique :



J'espère que cet article sur les choses insolites qui vous surprendront en Grande-Bretagne vous a plu et amusé ! Qu'avez-vous pensé des diverses items que je vous ai présenté ici ? Vous les connaissiez ?


Si vous avez eu une expérience cocasse avec les serrures britanniques, la power shower ou un grand moment de solitude face à un accent venu de nul part, je suis preneur de toutes vos anecdotes en commentaires ! Idem s'il y a d'autres choses que vous trouvez surprenantes en Ecosse, en Angleterre ou au Pays de Galles que je n'ai pas cité ici !


Enjoy !



Ces articles pourraient aussi vous intéresser :


Découvrez les plus beaux villages de Grande-Bretagne :


10 régions idéales pour visiter la Grande-Bretagne loin des foules :


1,473 vues0 commentaire