top of page

Faut-il visiter John o’Groats, l'endroit le plus au nord d'Ecosse ?

Dernière mise à jour : 24 mars


Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

C’est souvent un des premiers lieux que l’on coche lorsqu’on prépare un road trip sur la North Coast 500. Situé dans le Caithness, tout au nord de l’Ecosse, John o’Groats a la réputation d’être le point le plus septentrional de Grande-Bretagne et la photo au côté du panneau commémorant cela est pour beaucoup un cliché incontournable d'un voyage dans ces terres du nord de l'Ecosse.


En plus de vous raconter la longue et drôle d'histoire de ce petit hameau, je vais vous dire ici ce que vous pouvez faire à John o’Groats et si visiter John o’Groats est vraiment si indispensable que cela lors d’un voyage dans le Nord de l’Ecosse.


Le panneau de John o'Groats, le point le plus haut d'Ecosse - Faut-il visiter John o'Gorats ?  A Kiss From UK


L’histoire de John o’Groats


En 1496, le Roi Jacques IV accorde à un hollandais installé dans la région nommé Jan De Groot le droit exclusif d’exploiter une ligne de ferry reliant le nord des Highlands aux Orcades, récemment cédées à l’Ecosse par le Danemark en 1469.


vieille gravure de John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.
Gravure de John o'Groats par William Daniell (Tate)

Le tarif pour emprunter cette ligne avait été fixé par les autorités à un Groat, une ancienne monnaie qui avait cours en Ecosse.


Un groat écossais - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.
Groat écossais

Suite à l’octroi de cette franchise, De Groot commença à aménager les environs du port sur les terres qu’il louait au Clan Sinclair. Père de sept fils qui se disputaient ses faveurs en vue d’une fructueuse succession, Jan De Groot résolut le problème en faisant construire une maison octogonale avec huit portes, une pour chacun de ses enfants et une pour lui-même. Le salon était lui aussi orné d’une table octogonale pour qu’aucun membre de la famille n’ait le sentiment de présider l’assemblée.


Jan De Groot s’éteint en 1568 et fut enterré dans l’église voisine de Canisbay où sa pierre tombale se trouve encore.


L'glise de Canisbay où est enterré le Jan de Groot, le créateur de John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Pendant les siècles suivants, ce lieu était référencé sous le nom de la ville de Duncansby et le port sous le nom de Ferry Haven. La maison, devenue une ruine au fil du temps, était connue sous le nom de Johnny Grott's House au 18ème siècle.


L’essor du tourisme à John o’Groats


Quand la ligne de chemin de fer finit par arriver à Wick et Thurso en 1874, les deux villes les plus importantes du Caithness, les touristes commencèrent à s’intéresser à cette région jusque-là isolée. Construit en 1875 par un membre du Clan Sinclair, le John o’Groats Hotel a été bâti à l’emplacement de la maison de Jan De Groot, qui n’était déjà depuis longtemps plus qu’une ruine, en s’inspirant de son architecture octogonale.


le vieux train à Wick * Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

L’idée d’implanter cet hôtel tout au nord de l’Ecosse était d’attirer une clientèle qui, arrivant en train à Wick, séjournerait ici plusieurs jours pour profiter du grand air en se baladant le long des côtes ou en jouant au golf sur le parcours à 9 trous aménagé à côté de l’hôtel. Les riches familles britanniques venaient même alors jusqu’ici dans de petits avions pour frapper la balle sur ce green du bout du monde.


L'Hotel de John o'Groats au 20ème siècle - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Voici une incroyable vidéo de 1926 qui va vous montrer à quoi ressemblait John o’Groats et son hôtel à cette époque.



Sentant l’opportunité, l’épicier du village, George Manson, décida de changer le nom du bureau de poste qu’il tenait en « John o’Groats » et d’y vendre les premiers souvenirs estampillé de ce nom évoquant le nord de l’Ecosse lorsque l’hôtel fut construit ici.


vieille carte postale d'un magasin de souvenir à John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Pour attirer encore plus de visiteurs, on commença à dire de ce hameau qu’il était le point le plus au nord de Grande-Bretagne, honneur qui devrait pourtant être réservé à la Péninsule de Dunnet Head situé juste à côté. Au fil du temps d’autres commerces de souvenir vont venir se concurrencer ici dans cet endroit dont tous les petits britanniques apprennent le nom à l’école pendant leurs cours de géographie.


vieille photo d'un vendeur de souvenir à John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Tombé à l’abandon dans les années 90, l’hôtel a été complétement rénové en 2013 avec l’addition de plusieurs éléments d’inspiration nordique. Le coût de l’opération s’est élevé à 2 millions de Livres Sterling. Désormais appelé "The Inn at John O’Groats", l'établissement ne fait plus fonction d'hôtel mais propose des locations d'appartements et de lodges.


L'hotel de John o'Groats après rénovation - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Un panneau indicateur devenu iconique du nord de l'Ecosse


En janvier 1960, Barbara Moore, une scientifique russo-britannique, militante végétarienne âgée de 57 ans, va entreprendre de relier en marchant les deux points les plus éloignés de Grande-Bretagne en ne s‘alimentant que de fruits, de miel et de noix.


Elle choisit John o’Groats comme point de départ même si dans les fait, les falaises de Duncansby, situées à l’ouest, doivent bien rajouter 2 ou 3 miles à ce trajet de 1407 kilomètres qui la fera arriver 23 jours plus tard à Land’s End, à la pointe des Cornouailles.



Inspiré par cette épopée, Billy Butlin, le magnat des camps de vacances en Grande-Bretagne, va promouvoir ce trajet longue distance en organisant une course et en promettant £1000 aux athlètes masculins et féminins qui finiraient en tête. A l’époque, cette somme permettait de s’offrir une maison.


C’est ainsi que le 26 février 1960, plus de 700 participants se retrouvent à John o’Groats pour prendre le départ. Dans la météo rude de l’hiver écossais, 150 personnes abandonneront dès le 1er jour d’une course prévue pour en durer 28 au maximum.



L’événement eut un retentissement colossal dans les médias britanniques qui s’enthousiasmèrent pour cette épreuve sportive insolite. La course fut gagnée en 14 jours par un habitant de Doncaster nommé Jimmy Musgrave pour les hommes et par une apprentie-coiffeuse de Liverpool, Wendy Lewis, qui arriva à Land’s End après 16 jours.


La notoriété de John o’Groats était définitivement établie et un photographe de Cornouailles va reproduire ici le même business qu’il exploitait déjà à Land’s End à l’autre bout de la Grande-Bretagne en installant en 1964 un panneau symbolisant l’emplacement du « Journey’s End » au point le plus haut de Grande-Bretagne sur un terrain privé.


le panneau jumeau de Land's End en Cornouailles - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.
Le panneau de Land's End en Cornouailles.

Il fallait le payer pour pouvoir être pris en photo aux côtés du fameux panneau et on pouvait demander à y ajouter le nom de sa ville d’origine. Certains jours, le panneau disparaissait du paysage de John o’Groats quand le photographe qui l’exploitait décidait de rester à la maison, emportant le panneau avec lui.


De nos jours, la compagnie qui exploitait ce panneau a quitté les lieux faute d’avoir trouvé un remplaçant à l’ancien photographe et un nouveau panneau a été érigé en 2014 un peu plus à l’ouest suite à la rénovation de l’hôtel. Contrairement à Land’s End où la pratique est toujours en vigueur, plus besoin ici de sortir son portefeuille pour immortaliser l’instant.


Le célèbre panneau indicatif de John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Pendant longtemps, les visiteurs avaient pris l’habitude de recouvrir le panneau d’autocollants. Cette pratique est désormais interdite et ceux souhaitant laisser un souvenir de leur passage sont invités à coller leur stickers sur un panneau métallique situé non loin.


De même, se suspendre aux signalétiques n’est pas une bonne idée. La structure nécessite régulièrement des travaux de réparations à cause de cela et l’organisation qui veille au site n’hésite pas à afficher les photos des acrobates qu’elle trouve sur les réseaux sociaux en réclamant des dédommagements.


Avec le lancement officiel de la North Coast 500 en 2015, ce panneau est vite devenu l’emblème de cette route parcourant le nord de l’Ecosse et une étape obligatoire pour tous ceux qui font ce road trip.


Votre traversée pour l’Angleterre avec DFDS

Un essor touristique qui attire les critiques


John o’Groats a depuis de longues années attiré les critiques entourant son développement touristique.


En 2005, c’est Lonely Planet qui qualifie John o’Groats de « piège à touriste minable ».


Realm Urban n’y va pas avec le dos de la cuillère et décerne à John o’Groats lors du Carbuncle Cup 2010, un prix d’architecture écossais, le trophée de «la ville la plus lugubre d’Ecosse».


John o'Groats, un piège touristique - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Conscient de cette réputation, la municipalité va alors tenter de faire des efforts pour améliorer l’image de John o’Groats.


John o'Groats, un piège à touristes ? - Faut-il visiter John o'Groats en Ecosse ? | A Kiss From UK

Votre voyage en Ecosse sur-mesure | A Kiss from UK

Que faire à John o’Groats aujourd’hui ?


attraction à john o'groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Ce qui marque en approchant de John o’Groats est une impression de tristesse qui perdure et que même un ciel bleu n’arrivera pas à chasser. Alors qu’on remonte la route en cul-de-sac qui mène au hameau, votre regard accroche les petites maisons préfabriquées aux murs gris toutes identiques.


Le champ de caravane à l’entrée de John o'Groats ne va pas vous remonter le moral et, en vous garant sur le parking, la concentration improbable de magasins de souvenirs va vous faire vous demander ce que vous êtes venus faire là.


bienvenue à John o'groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Vous remarquerez d’ailleurs que la boutique de George Manson est toujours présente.


L'ancien magasin de George Manson à John o'Groats | A Kiss from UK
L'ancien magasin de George Manson à John o'Groats

Et puis, en descendant du véhicule et en s’approchant du port, une lueur d’espoir jaillit tout de même. D’abord en apercevant le célèbre panneau. Certes il n’a rien d’exceptionnel mais il véhicule l’image de ce grand nord sauvage de l’Ecosse que vous êtes en train de conquérir.


Le panneau de John o'Groats - Faut-il visiter John o'Groats en Ecosse ? | A Kiss From UK

Le petit port reste charmant lui-aussi et, juste derrière la mer, on aperçoit clairement les Orcades qui semblent toutes proches.


Le port de John o'Groats - Faut-il visiter John o'Groats en Ecosse ? | A Kiss From UK

J'aime aussi beaucoup l’addition d’inspiration scandinave faite à l’ancien hôtel de John o'Groats qui donne de la gaieté au décor.


L'ancien hôtel de John o'Groats | A Kiss From UK

les cabanes scnadinaves de John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Une belle brasserie a pris place dans la maison la plus proche du port et le Storehouse avec ses grandes baies vitrées donnant sur la mer et les Orcades est un tearoom des plus agréables pour savourer une boisson chaude et une pâtisserie.


La brasserie de John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

café avec vue à John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

On remarque aussi la volonté de rendre John o’Groats plus ludique avec l’addition de belles sculptures aux formes aériennes sur le green qui jouxte l’hôtel et la mise en valeur d’un sentier côtier, le John o'Groats Trail, qui longe la partie nord-est de l’Ecosse en terminant à John o’Groats. Une énorme corne de brume marque l’arrivée.


sculptures à John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.


Près du port, The Cabin est le lieu mythique pour reprendre des forces en mangeant un de leur fish & chips ou un gâteau.


The Cabin à John o'Groats - Faut-il visiter John o'Groats en Ecosse | A Kiss From UK

Pendant les mois d’été, il est possible d’emprunter un ferry depuis John o’Groats pour rejoindre les Orcades, l’île de Stroma ou partir pour un safari à la recherche de la faune marine particulièrement riche ici. Préparez-vous toutefois à payer bien plus que le Groat que demandait jadis Jan De Groot pour faire la traversée !


Le bateau pour les Orcades depuis John o'Groats - Faut-il visiter John o'Groats en Ecosse ? | A Kiss From UK

Soutenez A Kiss From UK

Que voir autour de John o’Groats ?


Si une balade à John o’Groats est loin d'être désagréable, ce lieu a surtout le grand mérite d'attirer du monde dans une région méconnue du nord-est de l’Ecosse. Et, de John o'Groats, vous ne serez qu'à quelques kilomètres de certains des sites les plus spectaculaires d'Ecosse.


La région du Caithness regorge en effet de magnifiques lieux que vous pouvez rejoindre très rapidement depuis John o’Groats. Aussi méconnus que grandioses, c'est une excellente idée de passer quelques jours dans le Caithness pour prendre le temps d'explorer ses trésors cachés.


Duncansby Head n’est par exemple situé qu’à 3 kilomètre de John o’Groats et ces falaises sont un des plus beaux endroits d’Ecosse. Une promenade inoubliable vous y attend.


Duncansby Head - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Dunnet Head, à 15 minutes de route de John o’Groats est le vrai point le plus haut de Grande-Bretagne. Les vues incroyables sur toute la côte nord-écossaise ainsi que son magnifique phare feront que vous vous souviendrez longtemps de cette visite.


Dunnet Head - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Le long des côtes est, le château de Bucholie est un endroit incroyable, planté dans un décor vertigineux.


Bucholie Castle - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Vous retrouverez plus en détails ces endroits et en découvrirez de nombreux autres dans mon guide voyage sur le Caithness.


Guide voyage sur le Caithness en Ecosse.

Vous pouvez aussi prolonger le plaisir et partir explorer le merveilleux archipel des Orcades !


Guide voyage Orcades


Où loger à John o'Groats ?


Il y a bien sûr le camp de caravanes et les appartements aménagés dans l'ancien hôtel pour loger à John o'Groats mais mon logement coup de cœur dans cette région est situé à une dizaine de minutes de route de là, dans le hameau de Nybster.


L'Alba Sunrise est un B&B extrêmement agréable où vous vous réveillerez face à la mer devant le soleil levant avant de savourer un exceptionnel petit-déjeuner préparé par Kathy et Owain, le charmant jeune couple qui tient ce lieu que j'adore.


Vous y serez accueillis comme si vous faîtes partie de la famille et les hôtes connaissent tous les meilleurs endroits secrets de la région, un excellent lieu où se baser pour explorer le Caithness et découvrir John o'Groats ! Réservez votre séjour à l'Alba Sunrise B&B.


L'Alba Sunrise B&B près de John o'Groats - où loger à John o'Groats | A Kiss From UK


En conclusion : John o’Groats, un piège à touristes ?


On ne peut pas en vouloir à John o’Groats de vouloir tirer parti de sa situation géographique et d’essayer de créer de l’attractivité dans cette zone reculée d’Ecosse. Ou alors, si on blâme John o’Groats, il faut être juste et pointer du doigt d’autres lieux. Car ceux qui ont parcouru la Grande-Bretagne savent que son point opposé de Land’s End en Cornouailles vous accueille aussi avec un grand barnum commercial bien plus tonitruant que ce que les Groaters ont créé dans le nord de l’Ecosse.


Après y être enfin allé, je peux vous dire que malgré certains aspects négatifs indéniables, aucun voyage dans le Nord de l’Ecosse ne serait véritablement complet sans se rendre à John o’Groats pour se prendre en photo à côté de son panneau qui reste un symbole incontournable d’un road trip dans le nord de l’Ecosse !


Le panneau directionnel de John o'Groats - Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Pour peu que vous ne cédiez pas à la tentation des marchands du temple, la visite de John o’Groats ne vous coûtera rien et, une fois sorti du parking et des boutiques de souvenirs, la partie côtière de John o’Groats n’est pas désagréable maintenant qu’elle est agrémentée de sculpture et de la jolie addition scandinave à l’ancien hôtel.


Pour de nombreux sportifs britanniques, parcourir la distance entre Land’s End et John o’Groats, que ce soit en marchant, courant ou roulant à vélo, reste aussi un défi mythique.


Alors certes, vous ne resterez pas des heures ici, sauf si vous souhaitez vraiment faire le plein de souvenirs ou partir en randonnée depuis là pour rejoindre les falaises de Duncansby, mais on sent la volonté de rendre John o’Groats plus attractif et moins déceptif de la part des gens qui exploitent cet endroit.


Et les merveilles naturelles que l'on trouve juste à côte de John o'Groats méritent mille fois d'aller prendre le temps d'explorer cette région du Caithness souvent ignorée. En revoyant plus tard votre photo du panneau de John o'Groats, vous vous souviendrez de toutes ces découvertes grandioses que vous aurez fait aux alentours avec le sourire aux lèvres.


J’espère surtout avoir su vous raconter que, derrière ce panneau dont l’image fait le tour du monde, il y a une longue histoire et de beaux lieux voisin qui méritent d’être mieux connus.


Faut-il visiter John o’Groats ? Découvrez l’histoire du point le plus haut d’Ecosse et ce que vous pouvez faire et voir à John o’Groats. | A Kiss from UK, le blog du voyage en Ecosse.

Sources:

Billy Butlin’s Bumper Walk, Daily Mail du 17 août 2015

1 233 vues2 commentaires

2 Comments


Et ben je ne connaissais pas du tout John O’Groat, et j’ai appris plein de choses ! :D

Like
Replying to

Heureux d'avoir pu te faire découvrir ce coin d'Ecosse et son histoire assez inédite :)

Like
bottom of page