La visite vous a plu ?

Rejoignez

A Kiss from UK

sur les réseaux

d

:

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle

pour être informé des nouveautés du site !

Réservez votre traversée au meilleur prix* :

direct-ferries 600x200 + texte.jpg
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Gris Flickr Icône
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
logo A Kiss From UK, le guide et blog de voyage sur l'Ecosse, l'Angleterre et le Pays de Galles qui vous présente les plus beaux endroits de Grande-Bretagne en dehors de Londres !

​Textes, Photos & Conception by:

A Kiss from UK / Jean D. Photography. 

Tous droits réservés.

Derniers article du Blog : 

  • Jean pour A Kiss from UK

Coronavirus : Faut-il annuler son voyage en Grande-Bretagne ?

Mis à jour : il y a 6 jours

Depuis sa découverte en Chine en janvier, le COVID-19 continue de se propager à travers le monde. Ce nouveau Coronavirus a déjà entraîné en Europe plusieurs mesures drastiques avec la mise en place de confinements en France, en Belgique et au Royaume-Uni pour limiter la circulation du virus. Dans ce contexte, peut-on maintenir son voyage en Ecosse, en Angleterre ou au Pays de Galles malgré la propagation du Coronavirus ? Ou doit-on reporter, voire annuler, son voyage en Grande-Bretagne ? On fait le point ensemble sur les derniers éléments.

Pour l'heure, une seule consigne: RESTEZ CHEZ VOUS ! C'est la seule chose à faire qui vous permettra d'espérer pouvoir voyager de nouveau plus vite.

(dernière MAJ: 31 mars)



Le point sur l'épidémie de Coronavirus en Grande-Bretagne


Voici, en temps réel, l'état de l'épidémie de Coronavirus Covid-19 en Grande-Bretagne (source Public Health England)


Pour des détails par régions, voici le lien à suivre.


Les mesures prises envers les touristes par la Grande-Bretagne face au Coronavirus


Si au tout début de l'épidémie le Gouvernement Britannique ne se préocupait que des voyageurs venant d'Italie ce n'est désormais plus le cas. Comme presque partout ailleurs dans le monde, les mesures sont devenues plus strictes.


Depuis le 23 mars, Boris Johnson a annoncé un confinement au Royaume-Uni avec des mesures semblables à celles que l'on peut voir en France : Fermeture des commerces non essentiel, interdiction des rassemblements de plus de 2 personnes, fermetures des écoles, des musées.... Bref des dispositions qui rendent impossibles le tourisme en Ecosse, en Angleterre ou au Pays de Galles pour les prochaines semaines (mois ?) pour éviter la propagation du COVID-19. Ce confinement au Royaume-Uni doit durer au moins jusqu'au 20 avril. Mais ces mesures de restriction liées au coronavirus pourraient s'étendre en Grande-Bretagne jusqu'à juin voire jusqu'à l'automne.


Si le gouvernement de Boris Johnson a tardé à prendre de vraies mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus, de très nombreux musées, attractions, et sites touristiques en Angleterre, en Ecosse et au pays de Galles n'avaientt pas attendu que le gouvernement britannique leur demande pour fermer leurs portes afin de lutter contre la propagation du coronavirus.


L'Office de Tourisme de Grande-Bretagne stipulait dès le 19 mars que le pays n'est plus en mesure d'accueillir correctement les touristes pour l'instant tant que l'épidémie de Coronavirus sévit.

Des annonces rapidement suivies par ceux du Pays de Galles et d'Ecosse qui demandaient expressément aux touristes de ne pas se rendre chez eux en ces temps de COVID-19.


La position de la France et de la Belgique vis-à-vis des voyages à l’étranger dans le cadre de l’épidémie de COVID-19


En France, les voyages scolaires à l’étranger sont suspendus depuis le 29 février et ce quelle que soit la destination. Dans son allocution du 14 mars, le Premier Ministre Edouard Philippe appelle désormais les Français à diminuer leurs déplacements et à ne sortir de chez eux que pour faire des courses essentielles ou un peu d'exercice. S'il n'y a pas d'interdiction formelle, cette dernière déclaration incite quand même à annuler ses prochains voyages. Mais encore une fois, on reste dans le domaine du conseil, pas de l'ordre. A chacun donc d'agir en conscience par rapport à cette consigne.


Depuis le 16 mars, et même si le terme n'a pas été employé par le Président de la République, c'est un confinement qui a lieu excluant tout déplacement non essentiel et tout rassemblement, même familial.


Depuis le 14 mars, les Affaires Etrangères belges déconseillent à ses concitoyens de se rendre à l'étranger devant le risque de rester bloqué dans un autre pays à cause de la fermeture des frontières ou du durcissement des réglementations concernant la quarantaine. En Belgique, le confinement a été prononcé le 18 mars avec des mesures qui pourraient se durcir ces prochaines heures.


A noter que dès le 14 mars, les deux pays tentaient déjà de dissuader leur ressortissants de partir à l'étranger, remettant en cause le fait de voyager en Angleterre, en Ecosse ou au Pays de Galles avec cette pandémie de coronavirus.


Le 19 mars, le consul de France au Royaume-Uni appelait les ressortissant français actuellement en déplacement temporaire sur le sol britannique à prendre leur dispositions pour rentrer le plus vite possible sur le territoire français.



La position des compagnies de transport assurant des liaisons avec la Grande-Bretagne vis-à-vis du Coronavirus


Au niveau aérien, les craintes des voyageurs avaient déjà entraîné une baisse des réservations significatives qui a engendré la suppression de plusieurs vols, notamment chez Ryanair et British Airway. Avec le coronavirus, l'aéroport d’Édimbourg s’apprête même à vivre une période possible de 3 mois avec un nombre de voyageurs proche de zéro devant l'accumulation des annulations.


Depuis l'annonce le 23 mars du confinement au Royaume-Uni, le rythme des annulations de vols s’accélère et Ryanair prévoit même de devoir peut-être suspendre tous ses vols en Europe jusqu'en juin.


La décision prise par Donald Trump d'interdire l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants européens ne concernait pas initialement le Royaume-Uni, ce n'est désormais plus le cas.


Une partie des compagnies assurant les traversées maritimes vers la Grande-Bretagne (P&O Ferries, DFDS) continuent d'opérer pour le fret mais découragent les voyageurs d'emprunter leurs lignes. A noter que la populaire ligne Amsterdam - Newcastle, assurée par DFDS, est suspendue au moins jusqu'au 13 avril. Brittany Ferries a, elle, suspendue toutes ses traversées entre la France et l'Angleterre au moins jusqu'au 13 avril.


Les liaisons ferroviaires effectuées par Eurostar et Eurotunnel continuent à des fréquences réduites mais les deux société rappellent le risque encouru, notamment d'amende ou de refoulement à la frontière, pour les voyageurs n'ayant pas de raison légitime d'arriver en Grande-Bretagne.


La plupart de ces compagnies ont d'ors et déjà annoncé qu'elles autorisaient le report de voyage pour cause d'épidémie de Coronavirus. Voyez avec votre transporteur pour connaître la marche à suivre.


Combien de temps vont durer les restrictions de voyage liées au coronavirus ?


Soyons clair, c'est absolument impossible à dire à l'heure actuelle.


Pour le moment le gouvernement français a annoncé que les mesures allaient durer jusqu'à au moins la fin des vacances de printemps.


Le confinement en Grande-Bretagne va au moins se poursuivre jusqu'au 13 avril.


Alors jusqu'à quand le coronavirus va-t-il perturber les voyages en Ecosse, en Angleterre et au Pays de Galles ? Un mois ? Trois mois ? Un an ? Toute date annoncée ne serait que pure spéculation.


Avec toutes ces informations sur le Coronavirus, dois-je annuler mon voyage en Grande-Bretagne ?


Avec ce confinement annoncé mi mars en France et en Belgique puis celui qui a pris place depuis le 23 mars en Grande-Bretagne, il va être impossible de voyager en Angleterre, en Ecosse ou au Pays de Galles ces prochaines semaines à cause des mesures prises pour endiguer la propagation du COVID-19.


La fermeture des frontières autour de l'espace Shengen et de l'Union Européenne à partir du 17 mars midi est une mesure forte qui n'est habituellement pas mentionnée dans les plans d'action contre les pandémies. Par exemple, si on consulte celui réalisé en 2011 pour la grippe H1N1, il est écrit que « La fermeture des frontières doit être évitée compte tenu d’un niveau important d’interdépendance dans l’Union Européenne. La continuité de certaines activités d’importance vitale pourrait en être pénalisée. » Cette fermeture des frontières européenne empêche les voyageurs en provenance du Canada de visiter l'Ecosse, l'Angleterre ou le Pays de Galles tant que les mesures pour circonscrire l'épidémie de coronavirus ont lieu.


L’Organisation Mondiale de la Santé ne recommande d’ailleurs pourtant pas d’appliquer de restrictions commerciales ou touristiques dans le cadre de l’épidémie de COVID-19. Pour elle, ces mesures sont non seulement inefficaces sur le plan sanitaire mais sont en plus catastrophiques du point de vue social et économique. De telles mesures n’ont un intérêt, pour l’OMS, qu’en tout début d’épidémie quand on cherche à retarder l’entrée sur le territoire du virus. On voit que le coronavirus a bouleversé les lignes.


A noter que de nombreuses structures d'hébergement annulent les réservations jusqu'au mois de juin. Ce qui fait que ceux qui ont un séjour prévu en mai peuvent s'inquiéter très sérieusement sur la possibilité de voyager en Grande-Bretagne à cette période.


Il est donc désormais impossible de voyager en Grande-Bretagne. Reste à savoir jusqu'à quand.


Il faudra faire un point mi-avril, à la fin des périodes initiales de confinement pour voir si les orientations sanitaires futures vis-a-vis du coronavirus permettront à nouveau de voyager cette année en Grande-Bretagne.


Exemples concrets avec ma position par rapport à mes voyages en Grande-Bretagne en 2020 dans le cadre de l’épidémie de coronavirus.


Comme des fois quelques exemples valent mieux qu’une longue démonstration, je vous livre ici ma position sur mes voyages en Ecosse et en Angleterre en 2020 dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Je ne dis pas que je suis un exemple à suivre mais au moins vous saurez comment je raisonne et agis concrètement face aux voyages prévus en Grande-Bretagne en cette année particulière.


Février 2020 : Voyage à Edimbourg. Réalisé


Je suis parti à Edimbourg à la mi-février 2020. L’épidémie de coronavirus était alors très majoritairement limitée à l’Asie avec quelques cas sporadiques en Europe. Je n’avais pas de crainte particulière à l’époque si ce n’est celle d’attraper une grippe avant le départ et d’être confiné à l’aéroport. Tout s’est passé tranquillement.


Mars 2020 : Voyage en Angleterre, dans le Norfolk. Ecourté


J’écris ces lignes depuis mon B&B dans le Norfolk où je suis arrivé ce 14 mars. Un voyage que j’avais en tête depuis longtemps et j’avais quelques jours de repos programmés de longue date pour le réaliser. J’avoue avoir longuement hésité à partir avec tous les rebondissements. Ce qui m’a poussé à faire ce voyage en Angleterre malgré l’épidémie de coronavirus, c’est que mon travail va m’amener à avoir très peu de place pour la détente ces prochaines semaines et que je vais être extrêmement sollicité pour une durée que je ne peux pas encore connaître. Alors ça peut-être critiquable, et le je le comprends, mais je vois ça comme le repos de l’esprit avant la tempête qui m’attend au retour. Pour autant je ne pars pas aussi serein qu’avant et me tiens informé de toutes les actualités pouvant m’obliger à écourter mon séjour. Pour m’y rendre j’ai pris le ferry de Calais à Douvres, tout se passe strictement comme d’habitude malgré le coronavirus, sans contrôle supplémentaire. J'ai précipité néanmoins mon retour devant les nouvelles mesures prises en France.


Fin avril / début mai : Voyage en Ecosse. ANNULE LE 31 MARS.


C’est un voyage prévu et rêvé de très longue date où je vais emmener découvrir ce pays à des personnes qui me sont chères. Toutes les réservations d’hébergement et de ferries sont faites depuis longtemps et pour la plupart elles sont annulables. Mais pour le moment je veux encore croire que ce voyage sera possible. Cette dernière semaine, nous avons été un peu noyés d’informations sombres et de mesures strictes. J’ai besoin de recul et je ne veux pas prendre une décision définitive sous le coup de l’ébullition actuelle. Il reste encore plus d’un mois avant mon départ prévu et je rêve encore que la situation se sera un peu décantée. Si on devait décider d’annuler, ce serait soit parce que l’un de nous est malade, soit que les voyages sont interdits ou impossibles. Je prendrai une décision ferme une semaine avant, c’est la marge que je me donne.

MAJ 31/3 : ayant reçu plusieurs mail ces dernières 24h annonçant que la plupart des logements réservés ne seraient pas en mesure de nous accueillir au vue de la situation toujours incertaine, ce voyage a été, malheureusement, annulé.


Juin. Voyage en Angleterre. Projet


J’ai pour juin une idée de road trip en Angleterre pour explorer ou revoir certains endroits du Nord-Est. Pour le moment ça reste au stade de projet. Avant que toutes ces mesures tombent je pensais commencer à réserver d’ici la fin du mois de mars mais je vais temporiser un mois ou deux pour voir comment la situation de l’épidémie de coronavirus évolue en Angleterre et en France.


Octobre : Voyage en Ecosse. Réservé


En janvier, alors qu’on commençait à peine à parler du coronavirus, j’ai monté un autre road trip en Ecosse. Pour l’heure je suis confiant sur le fait qu’il se réalisera mais je n’exclus pas que la situation n’évolue pas favorablement. La plupart de mes hébergements sont annulables.


Novembre : Edimbourg. Projet


Pour finir l’année, j’aimerai retourner à Édimbourg pour explorer de nouveau endroits de la capitale écossaise. Si cela doit se faire, coronavirus ou pas, ce sera de toute façon des réservations que je ferais seulement quelques semaines avant de partir. J’ai largement le temps de voir d’ici là comment l’épidémie de coronavirus aura évolué en Ecosse d’ici là.


Vous connaissez donc maintenant ma position concrète par rapport à mes voyages programmés en Ecosse et en Angleterre et ceux que j’ai en projet. Ça vous aidera peut-être à vous positionner vous aussi sur vos futurs séjours.


En conclusion :


Vous l’aurez compris, il est très difficile de vous fournir une réponse définitive sur le bien-fondé de maintenir ou d’annuler son voyage en Grande-Bretagne avec cette épidémie de coronavirus s'il est prévu à partir de juin.


Il faudra voir comment la situation évolue aussi bien côté français, belge, suisse que britannique.


J'ai essayé ici de regrouper tout un ensemble d'éléments pertinents et de sources fiables pour vous permettre de prendre une décision éclairée en fonction de votre propre situation.


Les conséquences sont en tout cas déjà dramatiques dans le secteur du tourisme et risquent encore d'empirer ces prochaines semaines avec la multiplications des annulations qui continuera d'entraîner des licenciements et des fermetures de petites structures qui dépendent à 100% des visiteurs étrangers.


Pour les dernières infos sur le Coronavirus en Grande-Bretagne et les consignes aux voyageurs, rendez-vous sur le site du Gouvernement Britannique.


Je mettrai à jour cet article en fonction des futures évolutions de cette situation.


Quoiqu'il en soit, n'oubliez pas les règles d'hygiène de base et, pour ces prochaines semaines, restez chez vous !



A savoir : Des Britanniques qui vont rester en Grande-Bretagne pendant les vacances.


Un des effets déjà remarquable de l’épidémie de Coronavirus, qui se combine avec le Brexit, est que de plus en plus de britanniques songent à passer leurs prochaines vacances en Grande-Bretagne. Finis les rêves d’Espagne ou d’autres destinations plus ensoleillée, depuis le début de 2020, les sites de locations de cottages et de camping ont enregistré des hausses de visites supérieures à 20% et plusieurs sites sont déjà complet pour cet été. Ce qui veut dire qu’il va être plus compliqué cette année de trouver une location si vous n’avez pas déjà effectué vos réservations pour votre voyage.



Pour préparer votre voyage en Grande-Bretagne :


Découvrez les plus belles régions d'Angleterre


Découvrez les plus belles régions d'Ecosse



Découvrez les plus belles régions du Pays de Galles